Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

Safe and Sound {Nia}

 :: Agartha :: Région de Phanea :: Désert Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseuse des chevaux royaux de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Dresseuse des Chevaux Royaux
Statut : Célibataire
Nia & Cyrielle
"Just close your eyes, the sun is going down. You'll be alright, no one can hurt you now. Come morning light, you and I'll be safe and sound"
Voilà quelques années que tu t'occupais officiellement de l'élevage de chevaux de Da'Lin. Cependant, jamais tu n'aurais cru que ta réputation surpasserait celle de ton père au point de franchir les frontières du pays. Les chevaliers d'Agartha avaient entendu parler de toi et désiraient que tu viennes à leur rencontre. Ton rôle? Leur donner quelques conseils concernant l'entretien des chevaux. Tu avais, après tout, grandi parmi eux. Ton père t'avait appris tout ce que tu savais et bien qu'il te restait encore des choses à apprendre, tes connaissances actuelles étaient tout de même excellentes. Certains disaient que tu possédais un lien spécial avec ces animaux. Peut-être que oui, peut-être que non. Tu comprenais tout simplement leurs besoins plus facilement que d'autres.

Cela faisait déjà trois jours que tu étais à Agartha et les chevaliers s'étaient bien occupés de toi. Tu ne pouvais pas t'en plaindre, tu avais été reçue avec les honneurs! C'était un immense privilège pour toi. Aujourd'hui, ils avaient insisté pour que tu leur fasses une démonstration de tes talents de cavalière. Tu ne pouvais pas leur refuser une telle demande, pas après ce qu'ils avaient fait pour toi. Acceptant leur demande, tu te mis alors en selle sans aucune hésitation sur ton fidèle destrier. Cloud était un étalon d'un blanc pur, ton allié et ton ami. Tu avais confiance en lui et en ses capacités. Pour le plaisir des yeux, tu t'amusais à faire quelques acrobaties sur son dos. Tout le monde semblait s'amuser et admirer ton talent. Cependant, à la grande surprise de tous, un cri retentit non loin, te faisant arrêter. Tous observaient les environs, à la recherche de la provenance de ce cri. Puis, tu le vis. Ce cavalier qui enlevait une enfant et s'enfonçait vers le désert.  Sans même prendre la peine de réfléchir, tu te lanças à sa poursuite.

Cloud était l'un des plus rapides chevaux que tu connaissais, mais tu espérais qu'il le serait suffisamment pour rattraper cet inconnu. À plusieurs reprises, tu incitas ton étalon à accélérer. « Plus vite Cloud, tu vas y arriver. On doit la sauver! » Tu ignorais qui était cette gamine et encore moins la raison pour laquelle elle se faisait enlever, mais peut-être que tout avait un lien. Dans tous les cas, ta priorité était de la libérer. Les questions viendront par la suite. « Ne t'inquiète pas! Je vais te sortir de là! » crias-tu à l'adolescente alors que Cloud se rapprochait de plus en plus. Tu devais absolument trouver une solution pour la récupérer, mais comment? Si le cavalier n'arrêtait pas, il n'y avait pas dix mille façons d'y parvenir. Tu allais devoir sauter pour faire tomber le cavalier et sa prisonnière. Si seulement tu avais pensé à prendre les herbes calmantes avant de partir à sa poursuite! Cela aurait pu t'aider, mais là...
©️ ASHLING POUR EPICODE


Jeu 17 Mai - 20:47
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nation : Agartha
Métier : Sacrifice
Statut : Pas encore sacrifiée
Phanea, les terres les plus arides et les plus désertes d'Agartha. Nia aimait bien ces vastes étendues battues par les vents. Les quelques fois où elle était parti se perdre au milieu de ces terres, étaient peut être les moments où elle s'était sentie la plus libre au cours de sa vie.

Cependant, l'agenda d'un sacrifice n'autorisait pas forcément énormément de libertés et surtout impliquait d'être gardée à l'œil de prêt afin de s'assurer qu'il ne vous arrive rien ( ou que vous ne tentiez rien... ). Aujourd'hui, Nia avait été invitée par la chevalerie Agartienne pour une démonstration équestre.

Comme à ses habitudes, la jeune Laguz avait profité des premières heures du jour pour s'exfiltrer de lieu de villégiature et aller se balader un peu. Il ne s'agissait pas là d'une grande invitation importante, aussi n'y occuperait-elle pas une place spécifique. Nia préférait largement cela, sa capuche bien vissée sur ses oreilles, elle s'était baladée un peu avant de rejoindre la carrière où se déroulerait la démonstration.

Finalement, la jeune Laguz s'installa prêt de la route commerciale qui longeait la carrière. Elle avait une moins bonne vu que sur les gradins, mais au moins elle évitait de se retrouver entassée au milieu de chevaliers royaux et autres curieux venus assister à la démonstration équestre.

Finalement le spectacle commença. Une cavalière à la chevelure d'un châtain fort clair s'avança bien campée sur un cheval à la robe blanche immaculée. Acclamée par la foule, la jeune femme commença à réaliser différentes figures faisant état d'une grande adresse à cheval, mais aussi d'une qualité de dressage de sa monture hors du commun. Le cheval enchainait les pas, les allures, la cavalière elle se permettait différentes acrobaties sur son dos. Le talent de le jeune femme était indéniable, Nia se prit même à s'enthousiasmer avec la foule. Un moment, dans la fougue de la jeunesse, elle sauta de joie face à une figure particulièrement impressionnante. Sa capuche partie alors en arrière, révélant sa chevelure argenté. Immédiatement, le sacrifice, souhaitant rester incognito, la remis en place.

Cependant, quelques instants plus tard, Nia sentit une étreinte puissante venir lui enserrer la taille. L'instant d'après, ses pieds se retrouvaient soulevés du sol alors que son dos se retrouvait plaquer contre le flan puissant d'un cheval. La jeune Laguz commença par crier de surprise, ne comprenant pas ce qui était en train de lui arriver.

Passé la stupéfaction, Nia entreprit de comprendre ce qui était en train de se passer. Elle était en train de se faire enlever ! Le temps que l'information monte au cerveau, le cavalier s'était déjà éloigné vers le désert. Était-ce un simple kidnappeur d'esclaves ? Ou l'avait-il agressé elle spécifiquement en raison de son statut de sacrifice ?

Dans tous les cas, la jeune féline commença à se débattre comme une diablesse, hurlant au cavalier la lâcher sous peine de passer un très sale quart d'heure une fois qu'elle serait libre. Cependant, l'homme était plus fort qu'elle sous forme humaine, et sa bestipierre, toujours pendue autour de son coup était hors d'atteinte dans cette situation. La petite Nia refusait cependant de baisser les bras, hors de question de voir sa mère disparaître de sa vie ainsi !

Soudain, une voix se fit entendre des oreilles de la jeune chatte :

« Ne t'inquiète pas ! Je vais te sortit de là ! »

Nia eu toutes les peines du monde à se tortiller pour voir qui venait de parler. C'était la cavalière qui se produisait dans la carrière. Elle et sa monture immaculée se rapprochait petit à petit du kidnappeur. Pour une fois, Nia pouvait être contente de ne pas être plus légère qu'elle ne l'était. Le cavalier, mis sous pression commença à talonner puissamment sa monture afin de la faire accélérer. Se faisant, il desserra légèrement sa prise sur l'adolescente. Nia se fit alors pas prier pour se contorsionner agilement et venir mordre de ses dents félines l'avant bras de l'homme.

Surpris, l'homme lâcha alors prise. Nia eu alors peur de tomber, mais elle parvint in extremis à attraper un bout de la selle du cheval lancé au triple galop. Avant que l'homme n'ai pu réagir, elle entreprit de se hisser dans son dos et vint lui cacher la vue de ses mains. S'accrochant comme elle le pouvait, elle se tourna vers la cavalière :

«Quoique tu ai en tête, fais le vite ! »
Lun 21 Mai - 21:37
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Agartha :: Région de Phanea :: Désert-
Sauter vers: