Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

Revenir sur les lieux du crime [Libre]

 :: Zones libres :: Zones libres :: Ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Responsable de l'Ecole des Mages Blancs d'Ansfird
Nation : Valundra
Métier : Responsable de l'école des soins
Statut : Marié à son travail
Le duo de cavaliers progressait à un bon rythme à travers les terres arides. Les sabots de leurs chevaux soulevaient une quantité non négligeable de poussière. Hagen était très mal à l’aise, du haut de sa monture, mais son air imperturbable ne laissait rien paraître. Il aurait presque préféré faire le trajet à pied, lui qui avait l’habitude des longues marches, mais il savait pertinemment que ce genre de fantaisie ne lui était plus autorisé depuis plusieurs années déjà. Son emploi du temps était trop chargé pour ce genre de choses. Et quand bien même il avait rempli sa mission plus vite que prévu, il ne pouvait quand même pas se permettre d’être trop en retard.

Il était sur le chemin qui le mènerait à l’embarcation nécessaire pour qu’il rejoigne le continent. Il revenait d’une mission somme toute assez simple : escorter les renforts déployés pour soutenir les troupes de raids, apporter les soins nécessaires aux blessés et enfin donner aux autres Mages Blancs les instructions dont ils auraient besoin pour tenir le coup lors des prochains assauts. N’importe quel enseignant aurait pu remplir son rôle, mais Hagen mettait un point d’honneur à accompagner certains des mages les plus jeunes durant leurs premières années d’apprentissage. C’était en partie cette attitude d’homme proche des autres qui lui avait valu d’occuper son poste actuel, il n’allait pas s’en défaire quand bien même il était fort peu probable qu’il perde son emploi au vu de sa popularité et de ses compétences.

Mais alors qu’Hagen observait nonchalamment les alentours, quelque chose attira son attention, en haut d’une colline rocailleuse située à la droite des cavaliers.

"M’sieur Hvítr, qu’est-ce que vous faites ?"

Le Mage Blanc venait de mettre pied à terre et se dirigeait à présent vers le pan de mur détruit qui s’élevait au sommet de la colline. Il fit un petit signe de la main au cavalier qui l’accompagnait tout en lui adressant un regard du coin de l’œil.

"Restez ici un instant je vous prie, Fjord. Je dois vérifier quelque chose."

Fjord, un guerrier Valundrien à l’allure imposante et à l’air bien peu aimable, peinait à dissimuler son impatience. Il était toutefois inacceptable qu’il fasse savoir à Hagen ce qu’il pensait de son comportement. On ne donnait pas d’ordres à un Mage Blanc de Valundra quand on était un simple guerrier, qu’importe son habileté à l’épée. Et surtout pas quand l’individu en question était à la tête du collège des Mages Blancs d’Ansfird. Par conséquent, Fjord était bien obligé de progresser au rythme imposé par l’homme au manteau blanc, quand bien même ce dernier n’avait de cesse d’interrompre leur voyage pour jeter un coup d’œil au panorama, profitant de leur avance sur leur emploi du temps initial pour se permettre ce genre de détours. Le guerrier descendit à son tour de sa monture et s’assit sur un rocher non loin, de sorte à pouvoir garder dans son champ de vision les chevaux et Hagen depuis sa position.

Désolé, Fjord, j’abuse rarement de ma position mais pour le coup, l’occasion est trop belle, pensait le Mage. Il en était persuadé, cette fois. C’était ici. Hagen arriva en haut de la colline et se mit à étudier le mur de pierres de près. Il le contourna, rajusta ses lunettes, retira d’un coup de sa main gantée une épaisse couche de dépôts rocheux… Bingo. Une marque, gravée dans la pierre. Deux barres verticales. Comme il s’y attendait, Hagen ne ressentit rien de particulier devant ce symbole. Il ne fut pas submergé par l’émotion, ni empli d’une quelconque satisfaction. Il était juste… Présent.

28 ans auparavant, il avait passé deux nuits ici. Ses deux premières nuits en dehors de Valundra et du confort de la demeure familiale. Dans le cadre de son rituel de passage, il avait été exilé dans les environs, comme tous les enfants de Valundra avant lui. Son père l’avait jeté au pied de cette exacte colline. Tétanisé par la peur, il n’avait pas bougé de l’abri de fortune fourni par le muret pendant deux jours d’affilés, à peine capable de se souvenir de marquer le passage du temps. S’il n’avait pas été trouvé par un enfant plus âgé, il aurait certainement fini par mourir ici même. Ah, le bon vieux temps. Il lui avait appris à se concentrer, à survivre… Et à prendre la vie de son prochain. Quand bien même Hagen n’avait eu à faire cela qu’une seule fois, il avait été profondément affecté par l’expérience. C’était le premier évènement qui contribua à sa décision d’étudier la magie blanche.

Le Mage Blanc se redressa et porta son regard gris pâle en contrebas, de l’autre côté de la colline, à l’opposé de Fjord. C’était bel et bien le lieu de ses souvenirs. Une sorte d’amas de ruines, auxquelles il avait prêté bien peu d’attention quand il était un enfant qui tentait de survivre, mais que son regard d’adulte identifiait comme étant probablement un ancien village. Pris d’un élan de curiosité, Hagen se dirigea vers les vestiges pour y jeter un regard plus approfondi, sans prendre le temps de faire part à son escorte de son excursion solitaire.

Arrivé au cœur des bâtiments désolés, Hagen se mit immédiatement à repenser au temps qu’il avait passé ici, à pourchasser les lézards et les rongeurs en compagnie de la petite bande que son ami plus âgé avait fini par constituer, dans l’espoir de pouvoir se sustenter d’une manière satisfaisante un soir de plus. Pour de nombreux Valundrien, cette période de leur vie représentait un autrefois meilleur. Chaque jour était comme un défi lancé à soi-même. Une manière de dire aux autres, sur le continent, « Moi aussi je peux le faire ». Hagen ne regrettait pas cette époque d’incertitude et de peur. Il s’efforçait de chasser les souvenirs qui venaient à lui alors qu’il revisitait les lieux. Il était en train de tracer une carte mentale de l’endroit, et tentait tant bien que mal de reconstituer le village dans sa tête. Là, un puits, là, une échoppe… Ou était-ce les restes d’un temple archaïque dédié à quelque divinité oubliée ?

Alors qu’il étudiait un morceau de pierre que le hasard avait fini par placer au beau milieu de ce qui devait être une ancienne rue, un bruit attira son attention. Un pas. Ou plusieurs ? Il venait à peine d’être tiré de son étude et comprenait seulement maintenant à quel point il s’était montré imprudent.

L’endroit n’était peut-être pas si désert que ça. Et il n’avait que son panel de tomes de soin pour se défendre. On faisait plus impressionnant comme arme qu’une masse de gros bouquins usés. Hagen s’immobilisa, penché sur son vestige, avant de, lentement, se redresser. Il porta sa main gantée à son tome. Il respirait à peine. Ses yeux gris partaient à gauche, à droite, scrutaient chaque angle, chaque recoin duquel il pouvait imaginer que quelqu’un puisse sortir. Le soleil de l’après-midi faisait perler sur son front des grosses gouttes de sueur. Il osait à peine bouger. Après un instant, il se risqua à parler, d’une voix claire, estimant que, même dans le pire des cas, Fjord pourrait entendre son appel.

"Qui est là ?"

Son ton, calme et assuré en dépit de son inquiétude, était clairement celui de quelqu'un qui était habitué à ce qu'on lui réponde rapidement.
Ven 11 Mai - 20:52
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zones libres :: Zones libres :: Ruines-
Sauter vers: