Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

Between your wings, is there a heart? ••• Ourmila

 :: Agartha :: Lémée :: Solaris Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Meneur Drakon de Glace
Nation : Zones Libres
Métier : Ex-Forgeron, désormais chef des Drakons de Ryujin
Statut : Veuf
L’esclavage. Rien que ce terme barbare irritait les oreilles du Black Drakon. Il ne comprenait ni le principe, ni même l’intérêt derrière tout cela. Ou plutôt, s’il avait parfaitement prit connaissance du système sur lequel se basait l’esclavagisme, il ne considérait en revanche pas cela comme une alternative viable. Considérer d’autres créatures vivantes, à fortiori des semblables, comme des objets bons à être vendus, tout simplement ? Impensable.

Pour Lumen, tout ceci n’était qu’anarchie et mauvaise foi. Il se devait d’agir. Car, quand bien même les esclaves semblaient être ‘bien traités’, ils étaient tout de même privés de leurs droits. Et cela suffisait à faire naître un sentiment d’injustice dans la poitrine de l’hybride dragonique. Il ne pouvait décemment permettre à qui que ce soit de faire perdurer ce genre de pratique.

C’est ainsi qu’il s’introduit à Solaris, non sans difficulté, en plein milieu de la nuit. Il avait déjà repéré les allées et venues des esclavagistes, pour se simplifier la tâche. Il savait donc où certains des esclaves étaient gardés. Si son plan fonctionnait, les choses devraient ne pas être trop compliquées. En théorie. Mais Lumen restait sur ses gardes.

Il parvint à pénétrer dans les couloirs de Solaris en se dissimulant dans les ombres lorsque cela était nécessaire pour laisser passer des gardes ou autres patrouilleurs. Il ne souhaitait tuer personne dans sa démarche, juste libérer des âmes captives.

Son objectif atteint, il fit signe aux esclaves de garder le silence. Pas de gardes à proximité, les Laguzs Aviaires devaient avoir une bonne confiance en leurs cages. Idiotie que voici. Lumen approcha sa main près des serrures et les gela instamment. Ceci fait, il fit pression en refermant ses phalanges sur le métal givré et en détruisit donc les gongs. Il réitéra l’opération pour les deux autres cages ici présentes.
Ven 11 Mai - 19:47
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Esclavagiste Laguz
Nation : Agartha
Métier : Esclavagiste
Statut : Célibataire

Ourmila est de garde, cette nuit, en compagnie de Phalgun. Enfin, en théorie. Son aîné l’a laissé pour aller patrouiller à l’extérieur, la laissant seule dans les galeries. Elle avait aperçu sa silhouette à quelques reprises déjà, survolant leur zone. Pas seulement, sans doute. Tandis qu’elle arpente son parcours, allez-retours d’un bout à l’autre d’un étage du village, son cœur saigne. Ourmila ne dit rien, mais elle souffre du gouffre creusé entre son frère et elle. Des années déjà, depuis la mort d’Anju. Depuis que Phalgun et elle, pourtant inséparables alors, ne se croisent plus que comme des presque étrangers. La complicité a disparue, ne reste que l’absence et la solitude. Elle n’en dit rien. Elle n’en dira jamais rien.

Ourmila redescend la galerie pour la énième fois cette nuit. Ses pas sont silencieux. Ses yeux passent encore et encore sur les mêmes choses : les portes des demeures laguzs, les portes des dortoirs des esclaves. Elle cherche mécaniquement un élément inhabituel. Quelque chose qui n’irait pas. Si mécaniquement, qu’elle voit sans vraiment voir. Et manque de peu de ne pas remarquer un détail. Le système de sécurité d’un des dortoirs, brisé. Ce n’est pas grand-chose, une indication minuscule qui ne peut être remarquée que si l’on sait qu’elle est là. Ourmila se met sur ses gardes immédiatement. Quelqu’un a ouvert puis refermé la porte. Elle doute fortement que ce soit un autre Laguz. Personne ne se rend dans les dortoirs la nuit, à moins d’avoir prévu les patrouilleurs de la zone avant. Quand aux malades, ils sont déplacés et placés en quarantaine dans la zone de soin. Pour Ourmila, il n’y a que deux solutions. Soit il y a une évasion, soit il y a un ou plusieurs intrus qui se sont introduits dans le village. Elle cherche des yeux son frère mais ne le voit pas. Tant pis. Phalgun la survole régulièrement, il finira par s’apercevoir qu’elle n’est plus sur le chemin de garde.

Tenant fermement sa besti-pierre, Ourmila se rapproche de la porte et la pousse silencieusement, assez pour avoir une bonne vue de l’intérieur. Il y a de l’agitation. Parmi les silhouettes des esclaves, elle en repère une qui détonne. Intrus, donc. Reste à savoir s’il n’y en a qu’un ou plusieurs. Elle ouvre entièrement la porte, faisant connaitre sa présence.

• Halte ! Vous n’avez aucun droit d’être ici ! Qui êtes-vous ? Déclinez votre identité.
Ven 25 Mai - 11:04
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Meneur Drakon de Glace
Nation : Zones Libres
Métier : Ex-Forgeron, désormais chef des Drakons de Ryujin
Statut : Veuf
Ah, non. Il n’avait apparemment pas été suffisamment discret dans son avancée jusqu’à son but anti-liberticide. Lumen claque son palais de sa langue, définissant clairement l’agacement qui s’était emparé de lui présentement. Il n’avait pas envie de lutter. Pas ce soir, pas contre une personne relativement innocente. Car, au final, il savait bien que les esclavagistes étaient bien souvent élevés tels quels. Le seul reproche qu’il pouvait leur faire, c’était de ne pas remettre en question leur éducation.

Mais bon, tous les peuples n’étaient pas non plus connus pour avoir un esprit éclairé. Le nombre de victimes de tous horizons ne serait pas si grand, si tel était le cas.
Dardant d’un regard calme mais froid l’un des esclaves qu’il venait de libérer, Lumen se redressa et, de toute sa hauteur, il comprit bien qu’il dominait la demoiselle en face de lui. Loin de lui l’idée de l’effrayer, à vrai dire, il était ici avant tout pour parlementer. Enfin, maintenant qu’il était coincé dans une pièce creuse, bien sûr. Dans le cas contraire, il serait tout simplement parti sans demander son reste.

Mais il lui fallait user de stratégie désormais. Il était un chef d’armée, pallier aux situations imprévues était quelque chose qu’il se devait de maîtriser au moins un peu. « Dis voir, jeune fille. » Il fit un pas en avant. « Peux-tu me donner une seule raison valable qui justifierai que tu aies plus le droit d’être ici que moi, qui ne suis là qu’en simple passage sans aucune volonté de nuire à autrui ? » Si ce n’est foutre en l’air le trafic d’esclaves mais, pour le coup, Lumen n’éprouvait aucun remord à agir de la sorte. Il défendait tout simplement son point de vue et ses idéaux. Aucune vie ne méritait de passer l’éternité enfermée. Peu importait la raison.
Mer 6 Juin - 23:36
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Agartha :: Lémée :: Solaris-
Sauter vers: