Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

Vous êtes sûr de vouloir une esclave rousse ? Ça porte pas malheur ?

 :: Au commencement... :: Au commencement... :: Âmes acceptées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave en Agartha
Statut : Chiante


Lana

  • Maître auprès de ses élèves, à l'occasion.
  • Une hors-la-loi maniant une épée faîte de bois.
  • Elle n'en a plus aucun souvenir mais on estime son âge autour de la vingtaine au vu de sa condition physique.
  • Esclave et préceptrice pour les enfants d'une famille de nobles.
  • Agartha
  • Humaine
  • Franchement, je les comprends. Personnellement, j'en aurais aussi eu ma claque de devoir m'occuper de l'espèce humaine.
  • Chise Hatori - The Ancient Magus Bride
When I became a thief, I was just a messed up kid. Now, we are ten years later and i'm still messed up.

Physique & Caractère

Physique :

- Cheveux roux, taillés mi-longs pour éviter de la gêner en combat. Généralement coiffés en une petite queue de cheval.
- Elle possède de beaux yeux verts constamment accompagnés par de nombreuses cernes, la jeune femme étant une insomniaque notable.
- Mesurant 1m59 pour 54 kilogrammes, Lana est une femme à la silhouette particulièrement athlétique. Elle possède une musculature toute en finesse mais pourtant bien présente, lui permettant de se mouvoir avec facilité.
- Le corps de la rousse est parsemé de cicatrices, résultat de sa vie de voleuse. La plus visible reste cependant l’absence de deux de ces doigts sur la main droite : le majeur et l’annulaire.
- Ambidextre.
- Peu pudique, sa tenue se compose généralement d’une brassière et d’un pantalon en toile large tant qu’elle reste au domicile de ses maîtres. A l’extérieur de celui-ci, elle enfile une tenue plus protectrice qui permet à la fois de la protéger mais surtout de la dissimuler, notamment grâce à la grande capuche qui vient couvrir son visage.

Caractère :

- Particulièrement cultivée, Lana est une mine de savoirs. Si elle ne se souvient pas exactement de comment elle a acquis autant de connaissances, nombre d’entre elles lui ont été inculquées au cours de ses voyages en tant que vagabonde. Elle peut ainsi offrir à ses élèves des cours de qualité en matière de combat mais également dans des domaines tels que l’histoire, la stratégie, la biologie ou même la philosophie.
- Elle se montre très sérieuse et appliquée dans son travail, la qualité de ses enseignements ne faiblissant que très rarement. Au contraire, ils semblent même être encore plus fournis avec le temps, Lana n’hésitant pas à passer son temps libre dans l’immense bibliothèque de son maître quand elle ne s’entraine pas à l’extérieur.
- La jeune femme semble se caractériser par une sorte de vide intérieur. Perdue dans son existence, elle a depuis bien longtemps abandonné l’idée de chercher un but à sa vie. Au lieu de cela, elle vit au jour le jour, tentant tant bien que mal de se convaincre qu’elle n’a pas d’autres choix que de continuer à vivre.
- De par le peu d’importance qu’elle attache à sa propre vie, Lana n’hésite que rarement à l’idée de mettre sa vie en danger. Accourant toujours face au danger quand elle a une raison de s’y opposer, elle a eu à de nombreuses fois l’occasion de voir la mort de près.
- Les sentiments de la rousse semblent principalement s’exprimer par piques. Si elle se montre calme en temps normal, il lui arrive d’avoir des accès de colère mais aussi de joie, de peur ou de tristesse. Cela peut parfois déconcerter et surtout étonner quand l’on est habitué à la nonchalance de la jeune femme.
- Malgré toutes ses qualités, Lana tape sur le système de son entourage. Le mélange entre un fort esprit de contradiction et une certaine arrogance de sa part font bien souvent criser son maître.
- Autre chose, notre préceptrice déteste les enfants. Leur voix, leur mentalité et tout ce qui va avec l’insupporte au plus haut point. Mais elle essaie de garder son calme face à eux et transmet cette haine dans la difficulté de ses cours.

Histoire

Floue. Insondable. Episodique. Voilà l’état de ma mémoire depuis un peu plus d’une dizaine d’années. Je n’ai strictement aucune idée de qui sont mes parents, du chemin que j’ai parcouru ou bien même de mon vrai nom. Lana n’est qu’un nom d’emprunt qui me sert d’identité passagère, celle d’une jeune femme qui a oublié le sens de son existence et qui tente tant bien que mal de survivre. Est-ce que pour autant, je suis à la recherche de ses souvenirs perdus ? Pas vraiment. Je n’ai jamais eu vraiment le temps pour ce genre de quête initiatique à vrai dire. Pendant des années, ma préoccupation principale était de survivre, pas d’apprendre à me connaître, mes souvenirs n’étaient pas ce qui allait pouvoir m’empêcher de mourir de faim.

C’est pour cela que je suis devenue voleuse, que j’ai commencé à commettre mes forfaits pour pouvoir me nourrir. J’imagine que j’aurais sûrement pu choisir une vocation plus respectable, pour laquelle je n’aurais pas eu à risquer ma liberté et ma vie chaque nuit mais mes instincts m’en empêchaient. Quelque chose m’empêchait de faire confiance ou de m’associer avec un autre humain, un sentiment profond de dégoût et de peur qui m’éloignent d’eux. Au contraire, je dois même avouer que m’accaparer leurs richesses me soulageait en quelque sorte, m’amusait même. Je crois que j’ai finis par prendre goût à cette activité au fur et à mesure des années. Plus les saisons se succédaient, plus mes objectifs s’amplifiaient, plus les butins étaient massifs  et moins je volais par nécessité. Je le faisais parce que ça satisfaisait mes envies, parce que ça égayait mes journées. Pathétique, n’est-ce pas ? Personnellement, je ne regrette rien, commettre mes crimes étaient l’une des rares choses qui provoquaient en moi un sentiment de satisfaction, qui me permettaient de remplir un peu mon existence.

Puis vint le jour où l’on m’arrêta. Peut-être que j’en avais trop fait en tentant de m’attaquer aux trésors royaux et que je n’avais eu que ce que je méritais. C’est en tout cas ce que m’ont répété le marchand d’esclave et les soldats qui se sont occupés de mon cas. Mais bref, c’est de cette façon que j’ai fini sur le marché, qu’on a tenté de me vendre au plus offrant. Sauf que ça ne s’est pas révélé très efficace, l’orangé est rarement à la mode aux ventes d’esclaves ; les esclaves à la chevelure rousse apporteraient, selon les mauvaises langues, la calamité sur la maison de leurs maîtres. Seul un homme accepta de ne pas se fier aux rumeurs et m’acheta pour une modique somme après m’avoir posé quelques questions. Il s’avère qu’il avait besoin de quelqu’un comme moi pour améliorer l’éducation de ses enfants et assurer la sécurité de son domicile.

Et clairement, je devrais lui être reconnaissant. Pour une esclave, j’ai eu un traitement de rêve. Si l’on ne me considère pas comme une égale, mon maître m’adresse malgré tout quelques marques de respect et tente d’en apprendre sur moi, de nouer une relation amicale entre nous. De plus, il m’accorde une certaine confiance et accepte facilement de se procurer certains ouvrages si je lui en fais la demande. Je ne lui rend sûrement pas toujours très bien cette générosité mais c’est dans ma nature, ce genre d’environnement un peu trop parfait ne me convient pas vraiment et j’ai besoin de contester un peu l’autorité suprême pour m’alléger ne serait-ce qu’un peu la conscience. A côté, je tente d’assurer des cours de qualité et de ne pas être une gêne dans son quotidien.
Créé par Vic' la bgette
Yo.
Ven 4 Mai - 20:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Esclave en Agartha
Statut : Chiante
C'est pas ultra qualitatif mais welp, j'ai fini. ♥️
Lun 7 Mai - 16:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://fireemblembloodlines.forumotion.eu
Esprit de la Génèse

Validé(e) !

Bienvenue sur Fire Emblem : Bloodlines!

Maintenant que tu as passé l'étape la plus difficile, tu peux aller gambader librement au sein du forum!
Cependant, n'oublies pas d'aller recenser ton avatar. Ceci fait, tu pourras ensuite aller chercher des relations, des partenaires de rps, de construire ton récapitulatif rp si tu le souhaite, et/ou de t'en remettre à la Stray Arrow si tu souhaite avoir un peu de random dans tes rencontres!

A très bientôt sur Fire Emblem : Bloodlines!
Mar 8 Mai - 9:14
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Au commencement... :: Au commencement... :: Âmes acceptées-
Sauter vers: