Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

It's all cucumber now {Nikita-Prauvansal}

 :: Da'Lin :: Kamakura :: Cité de Gondolin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire solitaire
Nation : Aucune
Métier : "Chevalier itinérant"
Statut : Célibataire
Ah Gondolin, la ville des sylvains, Gondolin la ville où l'on pourrait s'appeler Anthonin le Gondolin sans que cela sonne ridicule. Bref Gondolin la ville qui fait passer Prauvansal pour un nom de village décent. Mais c'est bien là la seule ressemblance entre ses deux patelins. Ici ce sont les rues et ruelles, pas des sentiers et petite place du puits. Pas deux-trois villageois par-ci par-là. Non les allées urbaines sont noyés dans une myriade d'êtres de toutes sortes issu de tous les horizons ou presque. Pourtant, même dans cet océan, il existe une singularité. Une silhouette, deux bras, deux jambes une carte et des mèches rousses dépassant du papier. Un type, déboussolé, sans repères, ici y a pas de R.E.R. . Les gens s'écartent parfois de sa route et d'autres fois se c-*PAF*

Ah euh pardon madame!

Mais elle ne dit rien, car ce n'est pas une princesse en convalescence avec des cheveux bleus. Seulement une espèce d'elfe qui n'a pas fais attention sur sa route. Après tout c'est elle qui fait attention, ce n'est pas ce rouquin passant son temps à lire sa carte. Tiens d'ailleurs, est-ce qu'au moins il sait lire une carte.

*soupir* Faudrait que je comprenne ce qu'y a dessus aussi. C'est bien ce qu'on pensait.

Et forcément, de tous les gens dans cette cité, il fallait que l'énergumène, ce soit lui. Mais si lui, vous avez lu le titre du rp de toute façon. D'ailleurs qu'est-ce que fait Prauvansal dans ce coin? C'est là une bonne question.  Sûrement s'était-il encore perdu sur sa route. Mais où voudrait-il aller de toute façon? Il ne fait qu'errer depuis des années avec un vague objectif en tête. Même si cela n'a pas l'air de le déranger. Heureux les simples d'esprit qui ne se posent pas de questions. Mais alors que le "chevalier itinérant" était occupé et perdu dans ses pensées, voilà alors un bruit résonnant en son sein.

*Brum Rum Plorch* Élégante alerte d'un ventre gargouillant.

Les bras baissent alors la fameuse carte avant que Prauvansal ne saupoudre la situation d'un J'ai faiiiim... Qu'il est perspicace.

Et ainsi, telle une machine revenant dans le passé à la recherche d'une certaine Sarah, il se mit à jeter son regard sur tous les étals marchands. Les joies de se retrouver dans le quartier commercial comme on dit. Ses sens s'aiguisent, ses yeux sont au qui-vive et ses muscles parés à bondir sur la première nourriture venue. La faim le tiraille, il est temps de chasser du...

Oh tiens! ...Vraiment? Un concombre? De tout ce que tu pouvais prendre sur un étalage Prauvansal? C'est VRAIMENT ce que tu as trouvé de mieux et de plus pratique?

Hey attendez qu'est-ce que vous faites là?!

Mais, alors qu'il commençait à s'en emparer. Alors que le marchand commençait à s’apercevoir d'un énergumène s'emparant d'un produit sans avoir demander et encore moins payer. Alors même que sa poigne se refermait sur le concombre, le concombre lui glisse des mains. Oh non pas vers le bas, mais vers le haut. Et voilà le légume projeté dans les airs sur un coup de karma. Roh espérons que cela n’atterrisse pas de manière cocasse ou incongrue sur une jeune femme dans la vingtaine avec des cheveux bleu potentiellement masquée qui s'avérait être une princesse de royaume en pleine convalescence après avoir vu son père se faire tuer sans vergogne par la folie vengeresse d'un grand blond tén-Oh pardon spoiler.
Mer 2 Mai - 15:08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Princesse
Statut : Un coeur rougissant ~



It's all cucumber now Ft. Prauvansal


Une après-midi qui était censée se dérouler de manière parfaitement normalement normale, dans le plus normal des mondes, sous le plus normal des soleils. Nikita était depuis ce matin à la cité des elfes, Gondolin le Pangolin pour rendre visite au côté maternel de sa famille, puisque sa mère, devenue Régente de Da’Lin peu après la mort du Roi, était elle-même une demie-elfe. Il n’était donc pas incongru que la famille royale se rende en Kamakura, région des elfes. C’était la première fois que la chevelure bleu marine y allait  depuis son réveil, il y a quelques semaines.

Nikita aimait les belles choses. C’est une des raisons pourquoi elle adorait les voyages à Kamakura. Le paysage était tout simplement époustouflant et la princesse ne s’en lassait pas. Comment aurait-elle pu ? C’était dans sa nature de ne rien prendre pour acquis et de toujours s’émerveiller des plus petites choses comme ta bite.
Seulement parfois, il arrivait que la jeune femme s’ennuie des réunions familiales – et lorsque c’était le cas, elle partait se promener dans la cité, en espérant pouvoir se ressourcer afin de revenir plus sereine vers sa famille. Cette dernière connaissait bien la jeune princesse et savait que ce besoin faisait partie d’elle : à force, sa mère avait même perdu l’habitude de lui demander où elle allait.

Cette fois-ci, la princesse avait opté pour une simple balade à travers la ville. Elle aimait être près du peuple et d’ailleurs, elle considérait que c’était un de ses devoirs en tant que princesse de Da’Lin. Rester au palais toute la journée et regarder de haut les gens du peuple ne l’intéressait pas, voire la dégoûtait. Nikita s’efforçait de ne jamais juger quoi (ou qui) que ce soit avant de connaître l’objet en question, mais elle ne pouvait s’empêcher de mépriser ce type de personnes haut placées qui se permettaient de se montrer condescendantes ainsi que de se penser supérieures avec pour seule « excuse » leur titre.

C’est cette pensée qui traversa son esprit alors qu’elle marchait dans les rues de Gondolin, sous un soleil des plus éblouissants, sans pour autant que sa chaleur soit étouffante.  Une scène plutôt particulière la tira de sa rêvasserie : elle analysa rapidement les éléments.

Marché. Etal. Marchand. Concombre. Homme roux. Vol.

En un rien de temps, la jeune femme s’activait et se retrouvait à seulement quelques centimètres du voleur en question, au moment où le concombre dérobé tomba à ses pieds. Nikita dut retenir un rire : elle avait l’impression d’avoir raté un épisode parce qu’elle ne comprenait pas comment le légume était passé des mains du roux à ses pieds. Malgré son amusement, elle sut garder la face (comme à son habitude) et plongea son regard réprobateur dans celui du jeune homme visiblement en faute.

Je peux savoir ce que vous faites ? Rendez ce concombre à son commerçant immédiatement !


Elle-même avait du mal à garder son sérieux en prononçant de tels mots. C’était absurde, mais après tout, un peu de simplicité ne lui faisait pas de mal. Au contraire, cela la divertissait plus qu’autre chose. D’ailleurs, elle espérait que l’affaire fut un malentendu et qu’elle n’ait pas à jouer la princesse policière. Et… woopsy daisy. Elle venait de se rendre compte qu’elle ne s’était même pas présentée. Même pas un bonjour ! S’il y a bien une chose que la jeune femme détestait, c’était paraitre comme une fille sans manière.

Enfin, avant tout, bonjour ! Je suis Nikita, Princesse de Da’Lin. En même temps que vous reposez ce légume sur cet étal, dit-elle en pointant respectivement du doigt les deux éléments cités, j’aimerais que vous décliniez votre identité ainsi que la raison de votre présence en Kamakura, et surtout, dans la cité des elfes.


Benedict Cumberbatch is bae


©️ Halloween


Jeu 3 Mai - 22:51
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mercenaire solitaire
Nation : Aucune
Métier : "Chevalier itinérant"
Statut : Célibataire
Quel étrange tranche de vie que celle qui vous en fait payer une mais avec un sérieux terriblement étrange. Terrible coup critique du karma sous la forme d'un légume vert longiligne composé à 90% d'eau. Qui aurait cru qu'après avoir oser penser que le légume aurait pu atterrir de façon cocasse et incongrue sur femme aux cheveux bleu qui s'avérait être une princesse en convalescence après avoir vu son père se faire assassiner par un blond ténébreux aurait vraiment atterri sur une femme aux cheveux bleu qui s'avérait être une princesse en convalescence dont le père a été assassiné par un blond ténébreux? Exactement lecteur! C'était improbable d'évidence après avoir lu le titre du rp. Mais trêve de brisage de 4ème mur. Revenons à nos moutons, ou du moins, à nos deux loustics (et un concombre).

Qu'avait bien pu faire Prauvansal le temps du vol inopiné du concombre dissident si ce n'est regarder? Et bien il a...regarder mais le bras encore dans son ancienne position. Mais fort heureusement, le concombre s'est contenté d’atterrir tout juste devant les bottes de la bleutée. Et elle le regarde, elle le juge...mais non pas le concombre, l'autre poireau là, Prauvansal. Prauvansal qui, par ailleurs, ne s'est contenté que de jeter des coups d'oeil ici et là dans toute les directions, le corps parfaitement statique. Car, tout comme les hommes en bleu criant sur les gens qui n'ont pas respecté la loi, elle l'avait interpellé comme s'il avait commit un crime. C'était là le début du drame et puis "Enfin, avant tout, bonjour !"

Prauvansal et le commerçant s'échangèrent un petit regard de l'oeil, tous deux perplexe devant cette soudaine spontanéité. Et la voilà qui se révèle aux deux loustics (c'est une métaphore sociale bien entendu). Effectivement, c'était bel et bien une princesse et pas n'importe laquelle puisque c'était là celle de tout le royaume. Sacré mauvais timing Prauvansal, sacré mauvais timing de se retrouver dans un potentiel quiproquo sur terter d'une princesse déter. Et la voilà à ordonner de rendre le concombre volé, seulement...

M-m-majesté je n'oserais jamais vous demander votre aide pour l'humble serviteur que je suis m- Mais c'est l'concombre qu'a volé tout seul, en plus l'est déjà par-terre.

{SFIV- Dan}

Nan mais woooh là! Vous avez cru que je ne vous avais pas vu entrain de chaparder mes crudités?! Vous savez combien ça coûte ici? Et avec une excuse comme ça! Nan mais vous me prenez pour un incunable?!

Incunable? Alerte Prauvansal! Tu ignores bien la signification de ce mot. Il était temps de sortir l'ultime botte secrète. Déjà que l'expression sur ton visage trahissait une confusion totale et absolue. Le genre à marcher dans le noir sans savoir où se situait la grande crevasse dangereuse.

Ouai c'est pas faux? Il n'y verra que du feu.

Non mais vous me prenez pour une tanche avec vos inepties? Vous croyez que vous alliez éviter l'inéluctable?

...Ouai c'est pas faux? Dit-il en haussant les sourcils avec un air presque tristounet et totalement perplexe avant de se tourner vers la belle bleue. En plus j'ai pas d'itentitay, j'suis pas partit avec.

Nan mais vous vous moquez de nous?! Et devant la princesse en personne.

Beh...non! Je pensais même pas me retrouver à Kamasutra! J'cherchais la route de Phallocrate!

...

Silence gênant alors que le jeune rouquin observait les deux personnes venus à sa rencontre. Ce petit manège dura quelques secondes avant que son regard ne se plonge dans celui de Dame Nikita et de se rappeler de ce qu'elle lui avait ordonner. En effet, le long et tangible mécanisme qui composait sa tête venait enfin de se rappeler de la signification du mot "commerçant" avant de faire le lien avec la situation.

...AH! S'exclama-t-il avant de courir jusqu'aux pieds de la princesse (remarquez qu'il n'a toujours pas fait le lien entre le mot et la signification). Récupérant le fameux concombre, il se releva pour le ramener à son propriétaire tout en l'essuyant avec sa carte. Mais à peine retournait-il devant l'étalage que le concombre glissa de nouveau dans les airs...pour se retrouver en plein dans...dans l'étalage, avec les autres concombres. Ah comme quoi, il n'y a pas de chute à l'histoire.

Quoique, si Prauvansal avait été bonne poire, le marchand, lui, ne perdait aucunement le sens des priorités. C'est donc après avoir foudroyé du regard qu'il courba légèrement l'échine en direction de la reine et...

Votre bonté et votre autorité vous honore votre majestée. ...Seulement j'ose espérer que cet énergumène finisse sanctionné tel le malfrat qu'il est.

Écarquillant grand ses yeux, Prauvansal les observa tous les deux, ne se rappelant toujours pas de ce qu'il pouvait bien dire par là. C'est alors que, dans un dernier effort...

C'est pas faux.

Drôle de journée princesse hein?
Dim 6 Mai - 16:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Princesse
Statut : Un coeur rougissant ~



It's all cucumber now Ft. Prauvansal


Jamais dans sa vie Nikita n’avait dû faire face à un tel défi. Se retenir de rire. Garder la face. Ne pas faire tomber le masque. C’était loin d’être du gâteau. D’ailleurs, elle avait un petit creux, ce qui n’arrangeait rien. Elle essayait du mieux qu’elle pouvait de se retenir face à la scène. Elle comprenait que le commerçant fusse fâché, c’était tout naturel. Mais ce qui était drôle, c’était l’attitude du roux.

Peu importe s’il faisait exprès ou pas, c’était tout aussi marrant. Au tout début, la princesse était persuadée qu’il faisait décidément le clown, puis au fur et à mesure des répliques du « voleur », elle avait fini par comprendre qu’il s’agissait tout bonnement d’un homme un peu simplet et probablement un peu idiot, doublé d’une maladresse saisissante et d’un don pour se mettre dans la mouise.

Elle avait facilement remarqué qu’il ne faisait pas exprès d’être insolent ou quoi que ce soit, surtout en répétant « C’est pas faux » à tort et à travers. Soit il ne comprenait pas les propos du commerçant, soit il avait du mal à comprendre qu’il venait de se comporter comme un voleur de concombres lui-même.

Beh... non ! Je pensais même pas me retrouver à Kamasutra ! J'cherchais la route de Phallocrate !


Pitié, stoppez ce supplice. Comment était-il possible de ne pas éclater de rire ? C’en fut trop pour la princesse, qui à défaut de pouvoir avoir un fou rire, pouffa le plus discrètement possible. A présent, elle devait quasiment se mordre les lèvres pour garder la face. Heureusement, Nikita put se concentrer sur quelque chose d’autre, lorsque l’étranger poussa un cri semblable à celui d’Eurêka et se précipita pour ramasser le concombre malencontreusement tombé aux pieds de la princesse.

Malheureusement, cet instant de répit ne dura pas. Le légume s’échappa à nouveau des mains du roux par malchance, même si cette fois, celui-ci atterrit directement dans l’étalage du marchand, ce qui fut pour le mieux. Mais bon, c’était à se demander si ce concombre était anormalement enveloppé d’une substance glissante.

La querelle entre le marchand et le « voleur » terminée, Nikita se dirigea vers l’étalage pour faire face au commerçant. Celui-ci s’adressa directement à elle en la regardant dans les yeux, attitude que la princesse appréciait fortement.

Votre bonté et votre autorité vous honore votre majesté. Seulement, j'ose espérer que cet énergumène finisse sanctionné tel le malfrat qu'il est.


La jeune femme sourit instantanément au marchand en guise de première réponse, puis elle saisit le concombre de l’histoire avant de réagir aux propos du citoyen en bonne et due forme, en reposant le légume à sa place.

Je vous remercie de vos compliments. Vous m’excuserez de m’être permise de vérifier l’état de votre légume : je souhaitais simplement m’assurer de quelque chose. Pas de quoi vous inquiéter. En ce qui concerne ce malfrat, comme vous l’avez très justement appelé, je vais m’occuper de lui de ce pas. Pardon pour ce désagrément et passez une excellente journée, monsieur !


Nikita n’avait pas été complètement honnête dans son discours : du moins, elle avait exagéré en voulant paraitre plus autoritaire qu’elle ne l’était vraiment. C’était parfois nécessaire. Je trouve que la princesse est très douée, et l’a toujours été, pour ce qui est de s’adapter en fonction des situations et des personnes auxquelles elle fait face. Le prochain acte qu’elle accomplit fut de se diriger vers le roux et de le saisir par l’oreille droite en l’emmenant rapidement dans la petite ruelle la plus proche, mais à l’abri du regard du vendeur de légumes. Une fois arrivés à cet endroit, la princesse lâcha le « malfrat » et le fixa droit dans les yeux.

Bon, je vais tâcher d’être claire et simple dans mes propos. Je ne pense vraiment pas que vous soyez un voleur ou même un criminel à proprement parler, juste que vous êtes extrêmement maladroit et doué pour vous mettre dans la mouise. Je le sais, parce que pour avoir touché ce concombre, il n’était absolument pas glissant : plutôt rugeux même. Enfin… pardon, j’ai dû paraitre un peu plus autoritaire et sèche que je ne le suis vraiment.


Elle s’arrêta quelques instants pour laisser le temps à l’étranger d’absorber ces informations. La dernière chose que la jeune femme voulait, c’était l’embrouiller. Surtout que parfois, Nikita était impatiente, donc plus vite il comprenait, le mieux.

L’essentiel que vous devez retenir, c’est que vous ne serez pas puni, mais cela doit rester entre nous. Du reste, j’exige quand même que vous me donniez votre nom et le maximum d’informations sur vous, parce qu’en tant que Princesse de cette nation, il est vrai que j’apprécie plutôt qu’on m’obéisse. Aussi, j’aimerais bien garder un œil sur vous à l’avenir, pour éviter que vous fassiez trop de bêtises.


Benedict Cumberbatch is bae


©️ Halloween


Dim 13 Mai - 11:51
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Da'Lin :: Kamakura :: Cité de Gondolin-
Sauter vers: