Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

L'Éveil | feat. Kazuho ⚜

 :: Da'Lin :: Kamui :: Palais Royal Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Princesse
Statut : Un coeur rougissant ~
mon avatarNikitamon avatarKazuho

L'Éveil

feat. Grand-frère

Depuis combien de temps la princesse était-elle inconsciente ? Quelques heures, deux jours, des semaines voire des mois ? Personne ne le savait, hormis ceux qui l’avaient recueillie. Sa famille, sans aucun doute. Quant au peuple, il était impossible pour Nikita de savoir si ses proches lui avait communiqué les événements récents. La mort du Roi, sûrement, mais son état ? Ce n’était pas sûr. Certaines rumeurs couraient peut-être.
En résumé, la princesse aura sûrement beaucoup de questions à son réveil. Elle sera sûrement très confuse. Je suis persuadée qu’elle aurait préféré mourir plutôt que de survivre à cette tragédie. La connaissant, elle va sûrement nous faire un syndrôme du survivant, cette banane. Je me permets de la qualifier ainsi parce qu’elle a fait ce qu’elle a pu (c’est-à-dire rien), et ne devrait pas s’en vouloir autant qu’elle le fera. Après tout, peut-être que ce sera son moyen de surmonter son deuil. La colère comme masque de la tristesse. Il est plus facile de rager que de désespérer.
Le problème c’est que cette haine, avant d’être dirigée vers l’assassion de son père, aura sûrement pour première cible la princesse elle-même, et elle risque fortement d’avoir besoin de soutien pour se pardonner et avancer. Entre nous ; je n’ai pas envie de la voir dans un tel état. Soit elle va me faire pitié, soit elle va me faire pleurer. Et je n’aime pas me montrer vulnérable, surtout pas devant t-

Assez parler. Là voilà qui ouvre les yeux et sursaute, se redressant en position assise.

AAAAAAAAAAAAAAAH !

Ce cri me brise le cœur. Sa voix est cinglante, teintée de désespoir et de confusion... Je m'y attendais, mais ne suis jamais préparée à la voir souffrir. Elle transpire et déjà, son regard bleu azur se perd dans le vide. Nikita est visiblement en état de choc, la pauvre. Peut-être bien qu’il aurait été mieux qu’elle reste endormie…
©️linus pour Epicode
Ven 27 Avr - 13:35
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Héritier de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Prince Héritier
Statut : Célibataire


« Tu me reviens enfin petite sœur ! »
Feat Nikita


Père n’était plus de ce monde, il avait été assassiné par un monstre. Ce dernier dans son sillage avait également mortellement blessé ma jeune sœur Nikita. Cependant, il semblait avoir également permis de retarder son décès, ce temps supplémentaire nous avait permis de sauver la jeune princesse. Malheureusement, depuis elle était restée endormi dans un coma… Je ne pouvais rien faire de plus hormis attendre son réveil. Entre temps, nous avions réalisé la cérémonie funéraire de Père. Ma jeune sœur regretterait certainement de ne pas avoir pu y assister, cependant, nous n’avions aucune idée de quand aurait lieu son réveil, ainsi, on ne pouvait pas se permettre d’attendre celui-ci. À la suite de la cérémonie, une réunion des hautes instances du pays eu lieu. Plusieurs conseillers de Père firent entendre leur voix afin de me pousser à prendre le trône… Comment le pouvais-je ? J’avais été incapable de préserver la vie du roi malgré mon statut dans la garde royale et plus grave encore… J’avais été incapable de défendre ma jeune sœur de ce monstre… Je m’en voulais énormément et je ne me sentais pas digne de reprendre le flambeau royal. Alors que la pression se faisait de plus en plus forte, Mère arriva à mon secours. D’une voix calme et ferme, qui la caractérisais parfaitement, elle expliqua qu’elle serait la Reine Régente de Da’Lin, et ce, jusqu’à que je me sente digne de reprendre ce droit. Un roi qui ne pense qu’à la vengeance ne ferait pas un très bon monarque à mon humble avis… Car j’espérais bel et bien obtenir vengeance ! Les jours suivants, je redoublais d’efforts lors des entraînements. J’étais habité par une hargne et une rage nouvelle. Je passais mon temps à affronter mes officiers, les uns après les autres, et ce, jusqu’à que je tombe que cela soit sous les coups ou de fatigue. Une fois l’entraînement terminé, je rendais, et ce, tous les jours, visite à ma jeune sœur. Je restais à son chevet quelques heures en parlant de tout et de rien….

Aujourd’hui n’est pas différent des autres jours. À l’entraînement, je me montre toujours aussi féroce en réclamant toujours plus d’affrontement. Il faut que je sois plus rapide, que je sois plus fort… Si Père a été vaincu, il faut que je le surpasse à mon tour… Cependant, mon organisme commence à lâcher après plusieurs jours d’affrontement. Tous mes membres me font mal, j’ai l’impression que chacun de mes membres pèses une tonne… Après un mauvais coup, je tombe au sol… Je saigne du front… Je touche ma tête par réflexe… On me force à quitter l’entraînement afin d’aller me faire soigner et auscultée par sécurité. Finalement, rien de grave, je souffrais uniquement d’une grande fatigue aussi bien physiquement que mentale… Ma méthode était peut-être la mauvaise… Après tout, cette haine que je ressentais depuis plusieurs jours, cette haine ne ressemble aucunement aux valeurs que défendais Père et encore moins à ce que ma jeune sœur aimait en moi…


❝ ▬ Quel idiot je fais… Père… Sans vous, je fais déjà plein d’erreur… Comment pourrais-je être digne de régner sur notre pays… ❞

Affublé d’un bandage autour de mon front, je décidais de me rendre, comme à mon habitude, au chevet de Nikita. Alors que je me trouvais à quelques pas de la porte, un hurlement résonnait dans le couloir, celui-ci provenait de la chambre de Niki… Sans attendre, je m’élançais en puissant dans mes dernières forces afin de pénétrer dans la pièce. À l’intérieur, la jeune femme aux cheveux bleus venait de revenir à elle. Le traumatisme avait certainement été la cause de ce cri. Alors que je m’étais promis de ne plus jamais verser une larme tant que Père ne serait pas vengé. Ces dernières décidaient de me faire déjà faillir à mon serment… D’immenses perles de larmes de soulagement coulaient le long de mes joues. Alors que je sombrais peu à peu, mon plus grand soutien me revenais. Comme un signe du destin. Je me précipitais sur ma cadette afin de l’étreindre de tout mon être.

❝ ▬ Niki !!!! Bon sang !!!! Je suis tellement désolé !!!!! Mais heureusement…. Tu es vivante !!!! J’ai eu tellement peur de te perdre petite sœur ! Comment te sens-tu ? Souhaites-tu que j’appelle un médecin ?!  ❞

Je desserrais alors mon étreinte tout en plongeant mon regard dans les yeux azures de la jeune princesse. J’essuyais mes larmes tout en lui adressant le plus chaleureux des sourires.

❝ ▬ Dis-moi Nikita… De quoi te souviens-tu ? ❞


Crédit : © By Halloween - © CCCRUSH
Mar 1 Mai - 22:26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Princesse
Statut : Un coeur rougissant ~
mon avatarNikitamon avatarKazuho

L'Éveil

feat. Grand-frère


La pauvre Nikita n'est malheureusement pas épargnée. Son esprit est mitraillé de pensées, toutes plus meurtrières les unes des autres. Ce n'est pas au moment où elle cria qu'elle se rendit compte qu'elle était en vie ; mais bien quelques secondes plus tard, lorsque son grand-frère fit irruption dans la... pièce (elle n'avait pas encore eu le temps de réaliser où elle était) et accourut vers elle.

Alors que la princesse était encore sonnée, elle répondit à l'étreinte de Kazuho de toutes ses forces, presque par instinct. C'est dire à quel point elle l'aimait. Le contact du corps de son grand frère contre le sien lui fait prendre conscience de ses blessures, quasiment cicatrices maintenant. La princesse se sent transpirer et éclate en pleurs dans les bras du prince héritier.
Ces deux-là m'attendrissent. Se reconstruire va être très dur après les événements récents... mais je suis persuadée qu'ils y arriveront. Pour l'instant, c'est l'heure des retrouvailles ; Kazuho  s'adresse précipitamment à sa soeur.

« Niki !!!! Bon sang !!!! Je suis tellement désolé !!!!! Mais heureusement…. Tu es vivante !!!! J’ai eu tellement peur de te perdre petite sœur ! Comment te sens-tu ? Souhaites-tu que j’appelle un médecin ?!
- Hey toi, je suis heureuse de te revoir... non non ça ira, mais reste avec moi... »


Je suis certaine que le prince ne veut pas mal faire, mais peut-être sa soeur a-t-elle besoin d'un peu plus de temps pour pouvoir le suivre dans son enthousiasme... Néanmoins, je peux sentir son coeur battre de bonheur jusqu'ici. Surtout... il bat. C'est cela le plus important.
Alors que Kazuho déserre son étreinte et recule légèrement, assis au bord du lit, Nikita revient doucement à elle-même. Elle prend le temps de tourner la tête et réalise qu'elle se trouve dans sa chambre, au palais.
À la maison. Premier repère.
Cette pensée lui fait esquisser un petit sourire. Cela me fait bizarre. Ça faisait longtemps que je ne l'avais plus vue sourire...

Enfin, son regard revient et s'immobilise sur son frère. Il n'a pas changé. Elle en est soulagée.
Kazuho. Deuxième repère.
Nikita essaie simplement de retrouver ses marques, et constater plusieurs choses connues et qui lui sont familières l'aide à se retrouver tout doucement, dans un tel moment de confusion... Un brouillard mental que le prince ne tarde pas à chasser par une simple question, rendue un peu moins lourde par le sourire chaleureux et sincère qui l'accompagne.

« Dis-moi Nikita… De quoi te souviens-tu ? »

Uh oh. Se souvenir. C'est souvent une mauvaise idée. Les souvenirs sont tueurs ; ils vous encerclent, cognent contre les parois de votre cerveau (et ça résonne, en plus !) et vous ensorcellent... j'aimerais empêcher la princesse de se souvenir de quoi que ce soit de mauvais ; c'est ce qu'on aimerait faire avec les gens qu'on aime. Mais la mémoire est plus que nécessaire à leur histoire. C'est malheureux. Nikita est en train de reprendre ses esprits ; je le vois car elle vient de baisser la tête. Elle est incapable de regarder son frère adoré dans les yeux. Au passage, des larmes s'écrasent sur sa couette.

« Kazuho, je... commence-t-elle d'une petite voix, marquée par la douleur et le vécu. Je me souviens de voir Père s'écrouler. Comme ça. Une demie-seconde aura suffi... » Nikita doit se faire violence pour parler. Il serait juste d'avancer que la princesse n'a jamais autant souffert mentalement, jusqu'ici. Elle serre des dents et étouffe sa couverture entre ses mains. « et ensuite... le froid. Je serais incapable de décrire à quel point j'ai eu froid, grand-frère. C'était juste avant de m'écrouler. J'ai vu ma vie défiler... mais ce n'était pas rapide, comme on nous le fait croire. Au contraire, c'était lent... outrageusement lent, et douloureux... quant au meurtrier, je ne suis sûre de rien. Il utilisait de la magie de glace, était extrêmement rapide... mais sinon, je ne sais pas... » La princesse réprime quelques sanglots avant de complètement craquer, se jetant à nouveau dans les bras de Kazuho, perdue, meurtrie.

« Je suis désolée, Kazu, J'ai échoué, je... je ne mérite pas de vivre... j'aurais dû mourir, voilà la vérité ! »

À ce moment précis, elle plonge son regard dans le sien. Les larmes abondantes font ressortir ses yeux bleu azur et elle regarde son frère profondément.
Mais du tac-au-tac, elle respire un bon coup, sèche ses larmes du revers de ses mains, et...

« Je dois rattraper le temps perdu !! »

La princesse essaie alors hâtivement de se lever, mais elle est trop faible. Son corps, encore endolori s'effondre sur le sol presque sans bruit, tant la jeune femme s'apparente à une petite plume. Elle serre ses poings...
Nikita me fait tellement de peine. Elle a tant de bonne volonté qu'elle ne peut mettre à exécution pour l'instant, et ça la tue.

« Ugh... je suis décidément inutile ! s'exclame-t-elle en tapant violemment son poing contre le sol. Pardon, Kazu... »
©️linus pour Epicode
Mer 2 Mai - 2:09
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Héritier de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Prince Héritier
Statut : Célibataire


« On surmontera cette épreuve ! »
Feat Nikita


Après tant de malheur, peut-être, était-il temps pour notre famille de se reconstruire. Le réveil de ma jeune sœur et princesse de Da’Lin était une très bonne nouvelle qui allait dans ce sens. Une fois qu’elle aura surmonté le traumatisme des récents évènements, et connaissant sa force intérieure, et elle le fera ! Je retrouverais à mes côtés mon plus grand soutien. Cependant, la jeune femme semblait avant tout avoir besoin de l’aide de son grand frère. J’avais été tellement enthousiasmé par son réveil, que je n’avais pas fait attention à mes questions. Ainsi, j’étais passé d’une chaleureuse accolade à une question plus que sensible… Quel idiot… Décidément, en ce moment, je fais vraiment tout de travers… A cause de ma stupide question, la jeune femme aux cheveux bleus commença à entraîner dans une sorte de crise post traumatique. Son visage se déformait légèrement alors que ses horribles souvenirs remontaient à la surface… Son récit faisait froid dans le dos… Père aurait été vaincu d’un claquement de doigts… Impossible ! Je n’y crois pas… Il était si fort ! Il portait à sa ceinture la lame que tous les rois de Da’Lin se transmettaient, cette même épée qui aurait autrefois terrassé l’un des dragons de la légende… Comment un homme armé d’une si puissante lame pouvait-il perdre, et ce, en quelques secondes… Impossible Nikita, tu dois te tromper… Dis-moi que tu te trompes ! Je t’en supplie… C’était bien pire que ce que j’aurais pu imaginer… Ressaisis-toi Kazuho ! Bon sang ! TU ES LE FUTUR ROI ! Tu ne peux pas sombrer ainsi… Et puis regarde ta pauvre cadette… Elle a besoin de toi ! Soit digne de ton père, soit digne de ta sœur ! Je me mordais fortement la lèvre afin de reprendre mes esprits. Finalement, au lieu d’essayer de comprendre ce qui s’était passé, je devais focaliser mon attention auprès de ma jeune sœur. Père était mort, mais elle était bel et bien vivante, son avenir et sa santé passait avant tout ! J’agrippais ma cadette par ses épaules afin de tenter de calmer sa petite crise de panique...

❝ ▬ Nikita ! Ce n’est rien… Si tu ne te souviens pas, ce n’est rien… Calme toi ma grande… C’est fini… Je ne laisserais plus cette chose t’approcher, je te le jure… ❞

La pauvre… Elle venait de vivre la pire chose qu’il était possible de subir… Alors qu’elle se jetait contre moi en versant toutes les larmes de son corps, je resserrais à nouveau mes bras autour de son frêle corps. Je te le jure Nikita ! Plus jamais je ne te laisserais affronter seul ce genre d’évènement. Je te protégerais, comme j’aurais dû le faire ! Alors que je serrais aussi fort que possible, néanmoins, sans l’étouffée, j’entendais à nouveau la voix de Niki. Elle s’excusait… Elle s’excusait de vivre, d’avoir échouée… Je relâche à nouveau mon étreinte en la fixant dans ses yeux. La belle princesse souffrait intérieurement d’une peine que j’étais, pour le moment, incapable de combler… Les flux de ses larmes qui ruisselaient le long de ses joues ainsi que ses yeux embrumés par ces dernières… La détresse sur son visage allait marquer mon âme à jamais… Tandis que je tentais d’entrouvrir mes lèvres afin de lui glisser quelques mots dans le but de la rassurer. La vaillante combattante tentait, après avoir fait sécher ses larmes, de se sortir de son lit par ses propres forces… Nikita, tu es la fierté de notre famille ! Tu as une immense force en toi ! Père… Ne te l’a peut-être jamais dit, mais tu étais sa plus grande fierté ! Je le suis également ! Je suis même admiratif devant ta résolution…

Malheureusement, ses pauvres jambes n’arrivaient pas à porter le poids de la jeune princesse. Quoi de plus normal en soit… Cependant, cet affaiblissement avait eu raison de sa petite étincelle… Non Niki ! Cette fois-ci, je préserverais cette étincelle. Alors que je contourne son lit afin de m’approcher de ma jeune sœur. J’attrapais sa main tandis qu’elle l’utilisait pour frapper le sol en maudissant sa faiblesse. Je projetais mon regard en elle, ce regard était doux, chaleureux et remplis de fierté. Sans dire un seul mot, je relevais ma cadette afin de l’asseoir à nouveau sur son lit. Je gardais sa main précieusement dans la mienne.


❝ ▬ Niki… Ne t’excuse pas… Tu n’es pas coupable… À vrai dire… Hormis ce monstre, personne ne l’est… Avant ton réveil, j’ai moi aussi maudit mon incapacité à te protéger ainsi que père… Mais il n’aurait pas voulu que l’on sombre… Nous sommes ses enfants, sa fierté ! Nous le vengerons, je te le promets, mais, avant que ce jour n’arrive. Nous devons grandir ! Soyons digne de lui. ❞

Merci Nikita, à présent, je me sentais poussé par une énergie nouvelle. La vengeance ne serait pas uniquement ma quête. J’avais été dans l’erreur, et si j’avais sombré un peu plus… Jamais, je n’aurais pas été digne de m’asseoir sur le trône. Alors que mes pas me guidaient vers la fenêtre, j’observais quelques instants silencieusement le magnifique temps qu’il faisait. Il était temps pour nous de renaître également… Je pris une profonde inspiration alors que je tournais toujours le dos à mon interlocutrice.

❝ ▬ Tu sais que je fais partis des KingGlaives, la garde royale du roi ou de la reine ? Lorsque je serais roi, tu en seras la chef ! Tu seras mon bras droit, mon plus proche soutien ! Mais avant que ce jour ne vienne, et afin que l’on soit tous les deux prêts lorsqu’il arrivera… Je souhaiterais que tu intègres mon régiment. Si tu l’acceptes bien entendu… Ainsi, on pourrait véritablement se préparer ensemble pour nos futures batailles ! Alors qu’en dis-tu petite sœur ? ❞

Afin de conclure ma tirade, je me tournais à nouveau vers ma cadette. Les doutes avaient, pour le moment quitté mon âme. Ce qui me permit de lui adresser un sourire des plus sincères rappelant sans aucun doute, pour l’un comme pour l’autre, des souvenirs bien plus agréables. D’ailleurs, je me permis même de faire mon autocritique de manière complétement dérisoire.

❝ ▬ Enfin… Qu’importe ton choix, il faut avant tout penser à te reposer ! Ne fais pas comme ton grand frère… Ses derniers jours, il craint… Il a passé son temps à s’entraîner au combat jusqu’à qu’il tombe de fatigue. Et ce, tous les jours ! C’était clairement stupide… Tu ne penses pas ? ❞


Crédit : © By Halloween - © CCCRUSH
Mer 2 Mai - 19:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Princesse
Statut : Un coeur rougissant ~



L'Eveil Ft. Kazuho


Il est était impossible de décrire l’état d’esprit de Nikita aujourd’hui. J’aurais aimé en être capable ; très honnêtement, ma fierté en prenait un coup. Je la connaissais depuis sa naissance, et jusqu’ici, j’avais toujours été capable de lire en elle comme dans un livre ouvert, et aussi de décrire avec une extrême précision ce que je comprenais de cette histoire. Mais là… les sentiments  de la jeune femme étaient juste bien trop forts pour être retranscrits avec nos mots. Le mieux que je pouvais faire, c’était de tendre tant bien que mal vers la description de l’indescriptible.

Le pire, c’était bien il y a à peine deux minutes, lorsque Nikita avait tenté de se lever, juste après un coma d’un nombre inconnu de jours… je t’admire ma belle, mais qu’est-ce que tu peux être idiote parfois. Heureusement, je pouvais toujours compter sur sa famille pour la soutenir et être à ses côtés, quoi qu’il arrive. C’était le cas maintenant. Kazuho s’empressa de la relever et de la reposer dans le lit avec délicatesse, comme il l’avait toujours été avec sa petite sœur. Il s’adressa à elle avec amour, tenant fermement la main de Niki dans la sienne.

Niki… Ne t’excuse pas… Tu n’es pas coupable… À vrai dire… Hormis ce monstre, personne ne l’est… Avant ton réveil, j’ai moi aussi maudit mon incapacité à te protéger ainsi que père… Mais il n’aurait pas voulu que l’on sombre… Nous sommes ses enfants, sa fierté ! Nous le vengerons, je te le promets, mais, avant que ce jour n’arrive. Nous devons grandir ! Soyons digne de lui.


La jeune princesse l’écoutait religieusement, comme à son habitude. S’il y a bien quelqu’un qu’elle respectait dans ce monde, c’était Kazuho. Au fond d’elle, elle savait qu’il avait raison. Mais à ce moment, la voix de la culpabilité était simplement beaucoup trop forte. Heureusement, Nikita était une battante et faisait en sorte de lutter en permanence.

Tu as raison, grand-frère. Je sais que tu as raison. Je te promets de tout faire pour me remettre de mon sommeil le plus rapidement possible !


Et elle le pensait sincèrement. La princesse aux cheveux bleus était bien décidée à faire de son mieux ; j’en étais persuadé. Ce désesoir paralysant serait vite vaincu ! Elle se sortirait de cette déprime avec l’aide du prince hériter. Celui-ci s’était dirigé vers la fenêtre de la chambre, paraissant un peu rêveur. La jeune femme aimait le voir comme ça. Il lui tournait le dos, mais elle savait que son regard était sûrement paisible.

Tu sais que je fais partie des KingGlaives, la garde royale du roi ou de la reine ? Lorsque je serai roi, tu en seras la chef ! Tu seras mon bras droit, mon plus proche soutien ! Mais avant que ce jour ne vienne, et afin que l’on soit tous les deux prêts lorsqu’il arrivera… Je souhaiterais que tu intègres mon régiment. Si tu l’acceptes bien entendu… Ainsi, on pourrait véritablement se préparer ensemble pour nos futures batailles ! Alors qu’en dis-tu petite sœur ?


Un sourire illumina le visage de Nikita instantanément. Elle pensa « sérieusement ?! » mais ne s’exclama pas à voix haute. Kazuho s’était retourné vers sa cadette et lui souriait. Pour la princesse, ce sourire faisait partie des merveilles de ce monde.

Si je pouvais marcher, je viendrais te serrer fort dans mes bras. Je serais honorée de faire partie de ton régiment, Kazuho ! Et ensuite, si tu ne changes pas d’avis et que je deviens la commandante des KingGlaives, je te promets que je ferai de mon mieux. Tu peux compter sur moi !


Jamais la belle n’avait été aussi honorée de sa vie. Le fait que Kazuho lui demande ça l’étonnait un peu vu son état actuel, mais cela témoignait de l’amour et de la confiance inconditionnel qu’il avait en elle. Avec un sourire espiègle, il reprit la parole.

Enfin… Qu’importe ton choix, il faut avant tout penser à te reposer ! Ne fais pas comme ton grand frère… Ces derniers jours, il craint… Il a passé son temps à s’entraîner au combat jusqu’à qu’il tombe de fatigue. Et ce, tous les jours ! C’était clairement stupide… Tu ne penses pas ?


La première réaction que Nikita eut fut de rire. La deuxième, d’offir un sourire sincère à son grand-frère. Visiblement, il n’avait pas changé et s’entrainait toujours avec plus d’acharnement et de sérieux. Parfois, Nikita s’inquiétait vraiment pour lui !

Alors, d’abord, depuis quand tu parles de toi à la troisième personne ? Et ensuite, toi aussi tu dois te reposer ! Tu seras meilleur lors de tes entrainements si tu es en forme, grand-frère. C’est du pur bon sens !


Nikita ne comprenait pas que son frère soit aussi dur envers lui-même. Sûrement toutes ces heures d’entrainement avec leur père. De son côté, la princesse mettait aussi la barre très haut, mais elle connaissait l’importance du repos et essayait d’en tenir compte le plus souvent possible. Bon, il y avait quelques bavures… mais c’est l’intention qui compte, non ? La jeune femme fixa Kazuho, d’autres pensées venant encore se balader dans son esprit.

Dis, Kazu… Pendant combien de temps ai-je dormi ? Comment vont Mère, et nos frères et soeurs ? Et nos relations avec le monde ? Dis-moi que nous ne sommes pas en guerre !


Une armée de questions se permettaient d’envahir l’esprit de la belle. Après tout, en tant que Princesse, il fallait bien qu’elle se remette au courant des affaires du royaume. Surtout depuis la mort du Roi ; il ne fallait pas être un génie pour imaginer que les choses étaient peut-être devenues chaotiques.


I trust you brother


©️ Halloween


Lun 21 Mai - 18:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Héritier de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Prince Héritier
Statut : Célibataire


« Chaque chose en son temps»
Feat Nikita


Ma petite Nikita reprenait du poil de la bête. La connaissant mieux que quiconque cela ne m’étonnait guère. Malgré le nombre de fois qu’elle pouvait tomber en chemin, à chaque fois elle trouvait la force de se relever toujours plus forte. Après tout, comme le dit l’adage, ce qui ne tue pas, nous rend plus fort. Et sans aucun doute, notre princesse trouvera la force de se relever une fois de plus. En attendant qu’elle trouve cette force au fond d’elle, je serais là pour la porter. Cependant, ma jeune sœur me fit réaliser mes erreurs. À vrai dire, nous faisions sans aucun doute la même erreur. A nos yeux, nous étions coupables de la mort de Père, nous avions échoué à protéger le roi. Cette rage qui sommeillait en moi depuis cet évènement, je la relâchais à l’entraînement. J’étais en colère vis-à-vis de mon incompétence. Ces sentiments, je les avais entrevus dans le regard de ma cadette. C’était comme si à travers ses yeux, j’avais pu lire au plus profond de mon âme. Nous étions faits du même alliage… Je devais me pardonner et ainsi commencer à entrouvrir le chemin de notre avenir…

J’avais tourné le dos à ma jeune sœur avant de lui expliquer mes plans pour son avenir. Ma proposition était un moyen de lui rappeler que quoiqu’il arrive, je lui confierais sans aucune hésitation ma vie. Et comment mieux lui démontrer cette confiance qu’en lui proposant d’être ce que je fus pour Père ? Bien entendu, je ne comptais pas revendiquer le trône immédiatement, cependant, cela nous laisserait le temps pour grandir ensemble et ainsi préparer au mieux Nikita à ses futures obligations. Mes paroles devaient être libératrices pour la jeune femme, cependant, c’était bel et bien mon esprit qui s’apaisait ainsi. Finalement, j’appliquais enfin les enseignements de Père. Mieux vaut tard que jamais comme on dit non ? Alors que je me retournais vers Niki, je pus contempler son magnifique sourire. Je devais l’avouer, celui-ci m’avait fortement manqué. Je me mis à rire en écoutant le discours de la jeune femme. Je m’approchais de cette dernière afin de tapoter sa petite tête.


❝ ▬ C’est exactement l’état d’esprit que tu dois avoir ! Mais cela sera très difficile ! Tu devras prouver à tous que tu as gagné ce poste grâce à ta force. Les personnes qui te jalouseront, penseront que tu dois cette chance à ton sang. Je compte sur toi, pour les faire taire ! Si je te le propose, ce n’est pas pour te faire plaisir, c’est tout simplement que je crois en toi petite sœur. ❞

J’étais bel et bien conscient des futures épreuves que la petite affronterait. Après tout, j’avais subi le même genre de traitement… J’avais su gagner la confiance de mes hommes et surtout leur prouver que ce n’était pas le Prince qui avait été choisi, mais le soldat Kazuho. Dire que cela avait été simple serait un pur mensonge. Mais je préparerais soigneusement la jeune femme à prendre ma relève. Surtout, je lui expliquais les erreurs à ne pas commettre… Notamment, mon comportement de ces derniers jours… J’avais décidé d’utiliser la 3e personne pour parler de mon entêtement… C’était une manière d’exprimé mes sentiments avec dérision. Effet garanti ! Alors que je m’installais à ses côtés, Nikita soulignait avec étonnement mon changement d’élocution tout en insistant fortement sur l’importance du repos… Si elle avait été en état, je lui aurais certainement fait remarquer que c’était ironique venant de la part de la jeune princesse qui avait surestimé ses forces à vouloir se relever d’un coup après un tel coma… Je préférais en rire en la poussant doucement à l’aide de mon épaule de manière complice.

❝ ▬ Oui chef ! Mais tu sais commence à appliquer tes conseils à toi-même ma grande. Tu dois encore te reposer avant de penser à pouvoir te lever toute seule ! ❞

Je me relevais afin d’aider ma jeune sœur à s’allonger de nouveau dans son lit. Alors que je l’installais bien confortablement, la jeune princesse me posa quelques questions concernant les récents évènements. Pour commencer, combien de temps elle avait été dans le coma, autrement dit, cela faisait combien de temps que Père avait été tué. Ensuite, elle posa quelques questions dignes de son rang. Je me relevais très peu surpris par cette invasion d’interrogation, cela ressemblait bien à Niki d’être aussi soucieuse. Je tapotais affectueusement la tête de ma petite sœur.

❝ ▬ Cela fait déjà deux semaines… Je suis désolé, mais la cérémonie funéraire de Père… À déjà eu lieu… Nous irons ensemble sur sa tombe lorsque tu te sentiras mieux d’accord ? Mère est toujours aussi forte, elle ne laisse rien transparaître et a parfaitement repris le trône. Je l’admire beaucoup, tu sais… Mais je pense que Mère ainsi que nos frères et sœurs te rendront visite prochainement ! Tu leurs à beaucoup manqués !

Concernant notre pays, ne panique pas. Nous ne sommes pas en guerre. La reine d’Agartha est même venue aux funérailles de Père… Il se fait tard, je vais aller dire à Mère que tu es sortie du coma. En attendant repose-toi ! Je reviendrai demain ! On sortira un peu profiter du soleil, cela te fera du bien !❞


Crédit : © By Halloween - © CCCRUSH
Mar 29 Mai - 20:33
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Da'Lin :: Kamui :: Palais Royal-
Sauter vers: