Bienvenue

Fire Emblem Bloodlines s'inscrit dans la lignée des Forums RPG dédié à l'univers de la licence Fire Emblem. La trame est ici totalement inventée. Avatar en 200*320. Déconseillé au moins de 16 ans.

Nous recherchons

Effectifs

Zones Libres : 4 membres
Agartha : 6 membres
Da'Lin : 4 membres
Valundra : 3 membre
Drakons : 2 membre

La situation du moment

Le Roi de Da'Lin vient de périr assassiné et le pays est en proie aux doutes car l'héritier du trône ne souhaitent pas y monter pour le moment. Les Drakons font de plus en plus parler d'eux.

Crédits Codage

Merci à Shoki/MV pour la barre latérale sur Never-Utopia
Merci à CCCRUSH
Merci à Awful
Terrible



 

Ces souvenirs resteront gravés dans nos mémoires [Kazuho]

 :: Da'Lin :: Kamui :: Harras chevalins & champs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseuse des chevaux royaux de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Dresseuse des Chevaux Royaux
Statut : Célibataire
Kazuho & Cyrielle
"It was the first time I saw you, but I remember this day like one of the best days of my life."
Dix-sept ans plus tôt.

Les cris et les rires d'un enfant s'élevaient dans les airs alors qu'une petite silhouette s'élançait vers les champs. Cette enfant, c'était toi, Cyrielle. Tu étais poursuivis par ta mère qui riait de bon coeur elle aussi. En cette journée ensoleillée, tu étais de bonne humeur. De toute façon, depuis quand ne l'étais-tu pas? Tu étais comme ta mère, son vrai portrait craché, autant physiquement que mentalement. Il n'y avait que vos yeux qui ne se ressemblaient guère, tu avais hérité de la couleur azurée de ton père.

Ta course folle te conduisit jusqu'à ton père qui sortait de l'enclos où il dressait habituellement les jeunes chevaux. « Père! » Tu t'élanças vers lui alors qu'il s'accroupissait pour te réceptionner. Il te souleva par la suite dans les airs en souriant alors que ta mère vous rejoignait en marchant. « Eh bien, tu es en forme aujourd'hui ma princesse! » Tu hochas vivement la tête, bien heureuse. « Oui! Mère m'a dit que nous allions avoir de la visite aujourd'hui. Est-ce que c'est vrai? » Te gardant dans ses bras, il s'approcha de son épouse pour lui déposer un baiser sur le front avant de te répondre. « C'est vrai. Il s'agit d'une personne importante et il devrait justement arriver bientôt. » Une personne importante? Tu te demandais bien de qui il pouvait bien s'agir. Tu n'eus pas à attendre bien longtemps, car des personnes vous rejoignirent peu de temps après.

Tes pupilles observaient cet homme richement vêtu. Comme ton père l'avait dit, il était certainement très important. Tes parents, eux, étaient différents des nobles ou des personnes riches. Même si votre famille était importante, ils chaque membre n'hésitait pas à travailler durement pour s'occuper de l'élevage. C'était même un honneur pour eux de s'en occuper. Même toi, lorsque tu seras grande, tu désirais devenir une dresseuse aussi douée que ton père. Ton père te posa doucement au sol avant de se diriger vers l'homme qui était accompagné d'un petit garçon et de s'incliner, tout comme ta mère. « Bienvenue Votre Majesté. C'est un plaisir de pouvoir vous accueillir ici. » Tous deux se redressèrent avant que ton père ne poursuive. « Vous connaissez déjà ma femme, Layla, et voici ma fille, Cyrielle. » L'enfant que tu étais admirais cet homme silencieusement même si ton expression faciale de trahissait grandement. Cependant, les mains de ta mère se posant sur tes épaules te ramenèrent rapidement sur terre. Tu fis une révérence quelque peu maladroite, mais ton sourire d'ange pardonnait bien tes manières. « Enchantée,  Votre Majesté! » Tu te redressas bien vite, mais ton attention fut attirée par quelque chose ou plutôt, quelqu'un.

Un jeune garçon d'à peu près ton âge se trouvait aux côtés du roi. Tu ignorais qui il était, comme c'était la première fois que tu le voyais. Innocente enfant que tu étais, tu n'hésitas pas à venir le voir. « Bonjour! Moi c'est Cyrielle, mais tu peux m'appeler Cyri. Et toi, qui es-tu? » Ah, l'enfance. Même si ta mère t'apprenait les bonnes manières, tu avais encore un long chemin à parcourir, mais tu avais bien le droit de faire des erreurs. C'était cela, la jeunesse. Et puis, sociable comme tu étais, il était impossible de t'empêcher d'aller vers les autres. Après tout, tu aimais faire de nouvelles rencontres et celle d'aujourd'hui serait marquante.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Ven 27 Avr - 1:27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Héritier de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Prince Héritier
Statut : Célibataire


« Je me souviens de ce jour, comme si cela était hier… »
Feat Cyrielle


J’avais sept ans et pourtant pour un enfant de cet âge, je possédais un emploi du temps déjà bien garnis. A vrai dire, je ne sortais bien que trop rarement du palais. De ce fait, je n’avais pas véritablement d’amis puisque je ne côtoyais pas les autres enfants se trouvant en dehors du palais. Étais-je heureux à cette époque ? Sincèrement, j’enviais tellement les autres enfants que je doute fortement que je fus heureux. Néanmoins, je conserve quelques souvenirs que je chéris encore aujourd’hui. Revenons dont à cette histoire. Alors que je devais vivre une journée comme les autres, Père me fit une visite surprise. D’une voix bienfaisante, il indiqua à mon précepteur qu’aujourd’hui, il pouvait prendre congé. Je lançais un regard interrogateur envers le roi, est-ce que j’avais enfin terminé d’apprendre tout ce que je devais savoir ? Est-ce que j’allais enfin pouvoir faire autre chose de mes journées ? Tu parles… Père, après un grand sourire, m’expliquait qu’il allait me présenter à des amis proches de notre famille depuis des générations… Pour l’enfant que j’étais, la déception face à cette nouvelle fut immense… Même si l’idée ne m’emballait pas plus que ça, au moins je n’allais pas passer ma journée enfermé… C’était déjà un bon début non ?

Sur le chemin, Père me questionna longuement sur mes progrès tout en me rappelant qu’il était là pour répondre à mes interrogations. À cette époque, je ne comprenais pas encore l’ensemble des responsabilités qui lui était imbu, cependant, le fait que Père ne pense qu’à me parler de protocole ou autre me rendait légèrement triste. Étais-je à ses yeux seulement son remplacement à qui il se devait de léguer uniquement son savoir ? Avant d’être le jeune prince, j’étais son fils ! Cependant, alors que mon jeune cœur se serrait, ma bouche ne trouvait pas le courage de porter à son attention ce qui me blessait. Je venais de rater une occasion en or puisque quelques instants plutôt nous arrivions à destination. Nous nous trouvions à l’enclos où étaient dressés les cheveux réservés à la famille royale. Nous venions de rejoindre un homme, une femme ainsi qu’une jeune fille qui semblait avoir à peu près mon âge. Ils devaient former une famille, mais pourquoi Père voulait me présenter ces personnes ? Je jetais rapidement un œil dans l’enclos, visiblement le père de la jeune fille devait être la personne en charge de ce lieu. Comment pouvais-je en être sûr ? Simplement en observant rapidement les vêtements dont il était affublé. D’ailleurs, Père ne tardait pas à confirmer mon hypothèse. Le roi posa sa main sur mon épaule avant de répondre aux salutations du couple.


❝ ▬  Voyons mon ami, ceci n’est en rien une visite officielle. Je suis même navré de vous importuner dans votre travail. Mais tout comme moi-même à son âge, il est grand temps que notre jeune invité ici présent rencontre l’une des plus anciennes familles à notre service. ❞

Je n’étais pas spécialement à l’aise envers les inconnus, je dois même avouer qu’à cet âge, j’étais même timide. Pour ne rien arranger à la pression que je ressentais à ce moment, Père exerçait une petite pression sur mon corps de manière à pousser celui-ci en avant. Alors que je n’osais pas prendre de moi-même la parole afin de me présenter convenablement, la jeune fille du couple s’approchait afin de saluer avec autant de respect que possible. Puis après une légère révérence assez maladroite, la petite tête blonde vient se présenter directement à l’enfant que j’étais. Sa manière de me parler de manière naturelle sans faire attention à un quelconque protocole linguistique fit apparaître un large sourire sur mes lèvres. Cela faisait tellement longtemps que je rêvais que l’on me parle naturellement sans aucune forme de politesse. Les enfants ont un côté spontané que les adultes semblent avoir perdu au profit du politiquement correct. Je dévisageais la jeune fille tandis que Père me sortait de ma torpeur euphorique.

❝ ▬  Allons mon fils, présente toi convenablement ! ❞

Je levais la tête vers mon paternel avant de fixer une nouvelle fois la famille servant la famille royale. Afin de répondre aux attentes de mon père, je plaçais mes bras derrière mon torse tout en faisant l’effort de me présenter en articulant autant que possible.

❝ ▬  Pardonnez mon impolitesse, je me prénomme Kazuho. Je suis le fils ainé de sa majesté et donc le prince héritier du royaume de Da’Lin ! Je l’ai bien fait cette fois Père ? ❞

Ah l’enfance, cette période d’insouciance où l’on ne réalise pas forcément la portée de nos actes. Alors que je narguais mon père d’un grand sourire, celui-ci tentait de changer de sujet. En proposant que la jeune Cyrielle me fasse une petite visite de l’enclos tandis que les adultes discuteront de chose importante. Alors que nous nous éloignions de nos parents, j’adresse un nouveau sourire la petite fille qui me servirait de guide.

❝ ▬ Cyrielle, c’est bien ça ? Je te remercie, cela fait du bien de pouvoir discuter normalement… J’en ai un peu marre d’être toujours appelé Prince Kazuho… Alors je t’en prie, appelle-moi simplement Kazuho ! Ah ! J’ai une meilleure idée, puisque que tu m’as autorisé à t’appeler Cyri, tu peux m’appeler Kazu ! On fait comme ça dis ?!

Quand je serais roi, si j’ai bien compris, tu seras celle qui dressera mon cheval, c’est ça ?! ❞


Crédit : © By Halloween - © CCCRUSH
Sam 28 Avr - 0:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dresseuse des chevaux royaux de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Dresseuse des Chevaux Royaux
Statut : Célibataire
Kazuho & Cyrielle
"It was the first time I saw you, but I remember this day like one of the best days of my life."
Il s'appelait donc Kazuho. Tes pupilles azurés observaient ce petit prince avec une certaine admiration. C'était la première fois que tu rencontrais les membres de la famille royale. Pourtant, cela ne t'empêchait pas d'agir comme une enfant de ton âge : spontanément sans se soucier de l'étiquette. Le roi proposa alors que tu fasses visiter l'enclos à son fils pendant qu'il parlerait avec tes parents. Tu te retournas vers ses derniers un moment, attendant leur approbation. Ce ne fut que lorsqu'ils hochèrent la tête que tu t'éloignas d'eux en compagnie de Kazuho.

Maintenant que vous n'étiez que tous les deux, le prince sembla mettre de côté l'étiquette à son tour. Tu ne savais pas ce que cela faisait de faire partie de la famille royale, mais tu te doutais bien que tout le monde devrait le traiter avec respect tout en mettant une barrière entre lui et eux. Une barrière sociale qui les empêchait de discuter normalement avec lui. Des étoiles semblèrent briller dans tes yeux lorsqu'il déclara que tu pouvais l'appeler Kazu, puisque toi-même tu lui avais proposé qu'il t'appelle simplement par ton surnom. « Avec plaisir Kazu! Et puis, Prince Kazuho, c'est trop long à dire. C'est pénible quoi! » Un rire cristallin s'échappa de tes lèvres, sincère et doux à entendre. Tu hochas alors la tête lorsqu'il te demande si c'était quoi qui s'occuperait de son cheval une fois que vous seriez grands, tous les deux. « C'est ce que Père m'a dit, oui! Et j'ai déjà hâte d'être plus grande pour pouvoir m'occuper de mes propres chevaux! Je veux être une grande cavalière, comme lui! » Rien que d'y penser, tu étais toute excitée. Tu montais déjà à cheval, à condition d'être accompagnée. Tu étais encore trop petite et trop jeune, selon tes parents, pour pouvoir y aller seule.

Tu attrapas soudainement la main de ton nouvel ami pour l'entraîner plus près de l'enclos. De ta main libre, tu pointas alors une jument en compagnie de son petit. « Regarde Kazu! C'est l'un des poulains qui est né cette année! Il est mignon, non? » Ton sourire illumina les traits enfantins de ton visage alors que tu observais le poulain sautiller autour de sa mère qui broutait calmement. « Père dit qu'il est déjà très fort pour son âge et qu'il sera sûrement un très bon cheval! » Une idée traversa soudainement ton esprit. Non loin se trouvait un pommier et tu savais que les chevaux raffolaient de ce fruit. Tu libéras alors Kazuho de ton emprise avant de courir en direction de l'arbre Récupérant quelques pommes ayant tombées au sol, tu reviens aussitôt vers le prince, une pomme dans chaque main. « Ça te dirais de nourrir les chevaux? » demandas-tu tout en lui tendant l'un des fruits.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Jeu 17 Mai - 20:15
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Héritier de Da'Lin
Nation : Da'Lin
Métier : Prince Héritier
Statut : Célibataire


« Notre lien si particulier naquit se jour »
Feat Cyrielle


Cyrielle, notre rencontre fut un véritable nouveau souffle de vie pour l’enfant que j’étais… Si tu savais à quel point notre premier échange fut une source de bonheur à mes yeux ! Pour la première fois, je pouvais passer du temps avec un enfant de mon âge, un enfant qui usait de son propre vocabulaire sans arrière-pensée ! Une manière de s’exprimer bien éloigner du protocole linguistique dont les adultes se forçaient l’utilisation lorsqu’ils s’adressaient au jeune prince que j’étais. Il faut dire, que je n’avais pas énormément de contact avec le monde extérieur certainement à cause de mon jeune âge. La jeune fille allait devenir ma première amie et c’était un évènement en soit dans ma vie royale…

Nous étions enfin seuls, nous gambadions à travers les enclos à l’abri des regards. J’étais tellement heureux de ne plus devoir jouer au prince modèle que j’affichais tout du long un large sourire sur mes jeunes lèvres. Un sourire si pur et naturel dont seuls les enfants avaient le secret. J’étais en train de me faire ma première amie, j’étais tellement heureux et excité que cela pouvait presque en être contagieux. La petite fille semblait déjà me comprendre à moins que cela soit tout simplement l’insouciance de l’enfance qui la poussait à affirmer que « Kazu » était bien moins chiant à prononcer que « Prince Kazuho » … Je ne pouvais qu’acquiescer en conservant se sourire de pureté.


❝ ▬ Ça me change, si j’avais demandé ça à un domestique au Palais… On m’aurait rit au nez… À ce que je sache, je ne m’appelle pas Prince ! Tu n’es pas d’accord ? ❞

Ah que nous étions adorables à cette époque, deux enfants riants et apprenant à se connaître. Une alchimie commençait à naître entre nous, une alchimie qui allait préserver notre lien à travers les années, mais ce n’est pas le moment d’évoqué ceci, revenons à notre douce enfance loin des problèmes des adultes. Pourtant, un jour, nous grandirions, je deviendrai certainement Roi tandis que tu reprendras le flambeau de ton père en t’occupant de nos cheveux et plus particulièrement du mien. Tu affirmes déjà ton impatience à devenir une excellente cavalière, à ces moments, l’enfant que j’étais s’imaginait déjà pouvoir faire de grandes balades à cheval avec ma nouvelle amie.

❝ ▬ Je suis sûr que tu seras la meilleure cavalière du royaume ! Dis, dis !!!! Tu pourras m’apprendre à monter à cheval ? Ça nous donnera une occasion de se voir de manière plus régulière… Enfin, si tu veux bien, ne te sens pas obligé, car c’est le prince qui te le demande hein…❞

C’est vrai, lorsqu’un enfant avec mon titre demandait quelque chose aux adultes, ces derniers prenaient cela comme un ordre… Comme si finalement, on ne pouvait pas tisser d’autres liens que celui du « maître » avec son « sujet » … J’avais même pris l’habitude de ne plus rien demander à la plupart des domestiques du palais. Alors que je commençais à perdre ce sourire qui caractérisait tant notre petite escapade, la petite fille m’attrapait par la main afin que l’on se rende encore plus près de l’enclos. Tu me présentais au loin, l’un des nouveaux nés de l’établissement. Un jeune poulain qui d’après les dires du père de Cyrielle, deviendrais une puissante monture. Mais pour le moment, le petit s’amusait à gambader tout en restant proche d’une jument qui devait certainement être sa mère. Alors que j’étais bien trop occupé à fixer ce spectacle, la petite fille que tu étais s’éclipsait quelques instants afin d’aller recueillir des pommes se trouvant à quelques mètres de nous. Je n’avais même pas remarqué ton absence que tu me présentais un fruit afin que je puisse nourrir les chevaux. Un sourire illuminait mon visage de mille feux. C’était la première fois que je le faisais et on sait à quel point ce genre de chose plaisait aux enfants. J’attrapais délicatement l’une des pommes en remerciant la jeune fille à l’aide d’une petite courbure. Puis je fixais le petit poulain afin de tourner à nouveau la tête vers Cyrielle.

❝ ▬ Euh… Je dois faire comment ? Je l’appelle par son prénom ? D’ailleurs, il s’appelle comment ? Ou je dois lancer la pomme ?❞

J’étais très enthousiaste à l’idée de nourrir le jeune poulain. Je fixais la jeune fille le temps que le jeune animal nous rejoignent. Je tendis timidement la pomme vers le poulain, j’avais en réalité un peu peur que ma main se fasse mordre lorsqu’il viendrait manger le fruit. Finalement, plus de peur que de mal, puisque tout se déroula sans aucun accro. Je me permis même de caresser le poulain alors qu’il était en train de dévorer la pomme. Je riais de bon cœur appréciant le lien que je tissais avec le futur étalon.

❝ ▬ Cyr, tu crois que cela pourrait être mon futur cheval ? Puisqu’il est jeune, il grandira avec nous, ça serait trop cool non ? ❞

L’innocence de l’enfance, c’est certainement ceux qui nous a permis de nous rapprocher. Cependant, ce n’est que le début de notre histoire puisque nous grandirons l’un près de l’autre à présent.


Crédit : © By Halloween - © CCCRUSH
Mar 29 Mai - 20:44
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Da'Lin :: Kamui :: Harras chevalins & champs-
Sauter vers: